Rénover une vielle maison : comment faire ?

Table des matières
Comment rénover une vielle maison ?

Au lieu d’opter pour une nouvelle construction, rénover une veille maison pourrait être une bonne affaire. Par contre, ce type de chantier pour renfermer certains pièges. Et pour éviter cela, avant de lancer le projet, vous devriez prendre en compte quelques paramètres.

Les étapes à suivre pour la rénovation d’une veille maison

Avant de rénover une maison ancienne ou en état de ruine, vous devriez obligatoirement suivre diverses étapes. Et parmi les plus importantes, il y a :

L’analyse de l’existant

Pour un projet de rénovation d’une habitation ancienne, vous devriez préalablement vérifier la solidité de la fondation en pierre, voir l’état de la charpente et des toitures. À partir de cela, avec l’aide d’un professionnel tel un architecte ou un technicien en BTP, vous pouvez déduire s’il faut procéder à la démolition ou juste faire quelques rénovations. 

Outre ce paramètre, afin de vous permettre d’effectuer une meilleure estimation du budget, il ne faut pas également oublier de voir l’état de l’intérieur de la maison. Parmi les points à voir de près, il y a les différentes installations existantes (chauffage, électricité, plomberie, gaz…), les murs, les portes et fenêtres.

L’établissement du budget

Une fois que vous ayez pris en compte tous ces éléments, vous pouvez ensuite établir un budget. Pour ce faire, vous devriez tout d’abord choisir les matériaux à utiliser. Après, vous devriez également demander un devis pour les mains d’œuvres.

Comment se déroulent les travaux de rénovation d’une maison ancienne ?

Tout comme une habitation classique, avant de rénover les veilles maisons, vous devriez vous conformer à la législation. Pour ce faire, il faut consulter tout d’abord le PLU de votre commune s’il y a lieu. Ensuite, comme il s’agit d’une grande rénovation, il faut demander un permis de construire et planifier le début du chantier.

Le gros œuvre

L’œuvre comprend principalement la structure globale de maison (charpente, murs porteurs, poutre, menuiserie…). Après, il y a aussi les travaux d’isolation des combles ainsi que les différentes pièces de la maison. Enfin, en fonction de l’état de l’habitation, cette partie des travaux implique également la remise aux normes des différentes installations.

Les travaux de finition

Non-négligeables, les finitions se portent sur l’agencement de vos diverses pièces et l’aspect énergie (éclairage, installation radiateur, mise en place poêle à bois…). À part cela, elles peuvent aussi concerner les revêtements des murs (papier peint, stickers…) et du sol (moquette, carrelage…).

Comment obtenir des aides pour réduire le prix de la rénovation ?

Selon une moyenne en France, la rénovation d’une maison ancienne coûterait dans les 1200 euros par m2 contre jusqu’à 2 000 euros pour une habitation en ruine. Très proche du coût de construction d’une maison neuve, afin de vous permettre de réduire votre budget, vous pouvez obtenir des aides de la part de l’Etat si votre profil est éligible. Pour un projet de rénovation relatif à une transition énergétique par exemple, vous avez la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt. 

À part cela, vous pouvez aussi diminuer le coût de la rénovation du logement en contractant avec une entreprise qui dispose d’un label RGE.