Contre-expertise Incendie : Est-ce que votre assurance habitation peut vous aider ?

contre expertise incendie assurance maison
Table des matières

Systématiquement, après l’incendie d’une habitation assurée, l’assureur envoie un expert pour expertiser le sinistre. Au terme de cette démarche, l’expert sort un rapport. En fonction de ce dernier, on peut ensuite estimer le montant du dédommagement que l’assuré peut percevoir. Non irrévocable, dans le cas où l’assuré n’est pas d’accord avec le rapport, il peut tout à fait demander une contre-expertise. 

Contre-expertise incendie : comment ça marche ?

Prévue par la loi, si l’assuré n’est pas d’accord avec le rapport d’expertise, il peut demander une contre-expertise « Incendie ». Toutefois, cette opération être entièrement à la charge de l’assuré. Après avoir désigné un contre-expert, trois cas de figures peuvent être envisagé : 

  • Le contre-expert réfute la première expertise : quand c’est le cas, les deux experts doivent trouver un terrain d’entente. Si un accord est trouvé, ils peuvent alors revoir le montant de l’indemnisation du sinistré. 
  • Le contre-expert est d’accord avec l’expert : si aucune anomalie n’est décelée par le contre-expert, il peut alors valider le rapport de l’expert ce qui rend l’indemnisation inchangée. 
  • Aucune entente n’est trouvée par les deux experts : en cas de désaccord entre les deux parties, le dernier recours qu’il faut faire, c’est de demander une troisième expertise. Toutefois, à la différence de la contre-expertise, les frais engagés seront partagés entre l’assuré et l’assureur
comment fonctionne une Contre-expertise incendie avec assurance

Que faire si on n’est pas d’accord avec les rapports des experts ?

Par rapport à la loi, l’assuré détient le droit de ne pas accepter les rapports d’une contre-expertise incendie. Dans ce cas précis, il peut tout d’abord négocier directement avec l’assureur. Quand une entente à l’amiable est trouvée, l’affaire est tout de suite clôturée. Contrairement à cela, si les deux parties restent en désaccord, il est alors obligatoire de saisir la justice.

Si l’assuré dispose d’une formule qui propose une protection juridique, il peut alors bénéficier d’une assistance durant les démarches. Lorsque le jugement est rendu, cette décision est irrévocable et aucun autre recours ne serait plus possible que ce soit du côté de l’assuré que du côté de l’assureur. 

Expertise d’une maison après un incendie : les choses à savoir

Attention, même une assurance MRH (multirisque habitation) qui prend à la fois en charge la réparation des dommages liées à la maison ainsi que les mobiliers et appareils électroménagers qui sont dedans peut réserver de mauvaises surprises.

Effectivement, le montant du remboursement des dommages peut dépendre des expertises menées par l’expert désigné par l’assureur. Effectivement tout peut dépendre des circonstances de l’incendie. Si les dommages sont jugés réparables par l’assureur, l’expert peut effectuer des estimations très basses. Par rapport à tout cela, donc, vous pouvez effectuer un recours en demandant une contre-expertise.