Fonds investissement immobilier : toutes les choses qu’il faut connaître

Table des matières
fond investissement immobilier

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier sans pour autant acheter une maison ou un appartement, recourir à un fond d’investissement immobilier compte parmi la meilleure alternative d’aujourd’hui. Comportant moins de risque qu’un investissement locatif classique, pour espérer un rendement intéressant, il faut toutefois savoir faire le bon placement.

Comment fonctionne un fond d’investissement immobilier ?

Généralement, un fond d’investissement immobilier se porte sur le financement de l’acquisition d’un bien immobilier avec d’autres investisseurs. Pouvant s’agir de société immobilière, d’établissement financier, d’entreprise cotée en bourse ou de particulier, le rendement perçu à chaque fin d’exercice dépendra du capital ou du nombre d’actions et d’actifs de l’investisseur.

Contrairement à un investissement locatif classique, avec ce concept, vous pouvez investir des petites sommes. Après, pour vous permettre de minimiser les risques, il vous sera aussi possible de varier vos placements.

 Les avantages de recourir à un fond d’investissement immobilier

En adoptant cette pratique, non seulement, vous pouvez investir à partir de 100 euros, mais les risques sont également plus moindres. Effectivement, pas comme l’investissement locatif, vous n’aurez pas à craindre les vacances de logement ainsi que la non-solvabilité des locataires.

Les différents types de fonds d’investissement immobilier

Sur le marché, il existe actuellement différents types de fonds d’investissement immobilier. En fonction de votre profil, capital ainsi que des revenus et rendement que vous souhaitez percevoir, vous avez accès à un choix très large.

Les SCPI

Les SCPI ou Sociétés Civiles de Placements Immobiliers sont les plus courantes en termes de fond d’investissement immobilier. Potentiellement rentable, dans une SCPI vous pouvez très bien percevoir des rendements intéressants. De plus, elles ne sont pas imposées par l’impôt sur les sociétés, mais ce sont les actionnaires qui versent à l’Etat un impôt sur leur revenu.

Les OPCI et SCI

Un OPCI ou Organisme de Placement Collectif propose un fond ouvert. De ce fait, à tout moment, l’organisme pourrait être en mesure de racheter les parts des associés qui envisagent de vendre leur actif. Souvent utilisé comme plan d’épargne, l’investissement dans un OPCI peut très bien faire office de support d’investissement dans un contrat d’assurance-vie. Et pour la SCI ou Société Civile Immobilière quand elle ressemble de près à une SCPI.

Les sociétés d’investissement immobilier cotées en bourse

Comme autre option, vous pouvez également acheter des actions de société immobilière cotée en bourse. Assez volatile, investir en bourse pourrait vous permettre de faire des gains conséquents, mais avec un risque plus élevé. De ce fait, pour prévenir les pertes inutiles, le plus simple serait de se fier à un organisme de placement collectif en valeurs mobilières ou OPCVM.

Enfin, outre ces plans d’investissement, si vous voulez investir sur le long terme, vous pouvez opter pour un capital investissement ou private equity. Plus ou moins risqué, ce type de placement pourrait tout de même ouvrir à un rendement très intéressant.

Fonds investissement immobilier : comment faire un bon placement ?

Faire le choix d’un fond investissement immobilier ne s’improvise pas du tout. Et si vous n’avez pas de réelles connaissances sur le marché immobilier, il est plus conseillé d’investir dans une SCPI au lieu d’effectuer un placement boursier. Après, pour vous aider dans votre choix, vous pouvez demander des recommandations auprès de vos proches ou des conseillers financiers.