Prêt immobilier pour investissement locatif : comment financer votre projet ?

Table des matières
prêt investissement immobilier

En faisant un investissement locatif, vous pouvez facilement espérer un rendement moyen de 5% et peut-être même plus si vous faites les bonnes pratiques. À part cela, ce qui est intéressant avec ce type d’investissement, c’est que vous avez la possibilité de bénéficier de divers dispositifs de défiscalisation. Toutefois, pour financer ce type de projet, le recours à un prêt immobilier auprès d’une banque reste la meilleure des alternatives. Et pour obtenir votre crédit et faire un investissement rentable, voici quelques conseils.

Les différents types d’investissement locatif qu’il faut connaître

Globalement, un investissement locatif consiste à acheter un bien immobilier pour ensuite le mettre en location. Très populaire en ce moment, son plus grand avantage, c’est que vous pouvez payer vos mensualités avec les loyers perçus ce qui diminuerait considérablement votre taux d’endettement.

Pour ce qui concerne l’investissement proprement dit, en fonction de vos préférences, vous pouvez acheter une maison individuelle, un appartement, un parking, des bureaux que vous louerez ensuite vide ou meublé. À part cela, afin d’avoir plus de rendement, il vous serait possible de gérer vous-même votre bien immobilier. Et si vous n’avez pas le temps pour la gestion et minimiser les risques (non-solvabilité du locataire, vacance de logement…), vous pouvez tout à fait confier la gestion de votre bien auprès d’un professionnel.

Comment bénéficier d’un dispositif de défiscalisation en investissement locatif ?

En faisant un investissement locatif, vous pouvez très bien jouir de nombreux avantages fiscaux suivant le type d’investissement que vous envisagez de faire.

  • Loi Pinel : successeur de la loi Duflot, avec ce dispositif, vous aurez l’occasion de jouir d’une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 21% si vous mettez le logement en location sur une période de 12 ans.
  • Le dispositif Censi-Bouvard : concernant surtout les résidences étudiantes, grâce à cette loi, vous aurez droit à une réduction d’impôt de 11% sur la totalité du montant de l’achat du bien s’il est inférieur à 300 000 euros.
  • Les statuts LMNP et LMP : En ayant le statut de loueur en meublé professionnel, vous avez la possibilité de récupérer vos TVA. Après si vous choisissez le statut loueur en meublé non-professionnel, vous pouvez jouir de certains avantages fiscaux si l’investissement ne représente pas plus de 50% de vos revenus annuels et qu’il soit inférieur à 23 000 euros.
  • La loi Malraux : si vous comptez investir dans un logement très ancien, ce dispositif peut vous aider à mieux financer vos travaux de rénovation. Par contre, le montant total ne devrait pas excéder les 100 000 euros.

Comment obtenir un prêt immobilier pour investissement locatif auprès d’une banque ?

Tout comme avec n’importe quel prêt immobilier, pour financer votre investissement locatif, vous devriez obligatoirement disposer d’un apport. Après, la banque pourrait aussi tout naturellement analyser votre taux d’endettement afin qu’il puisse évaluer le montant maximal du prêt.

Où financer son projet d’investissement locatif ?

Avant de procéder à l’emprunt, la première chose que vous devriez faire, c’est de faire des comparatifs. Et pour les faire plus simplement, il est recommandé de faire des simulations en ligne et de voir en détail tous les intérêts imposés par l’établissement de crédit.

Quelle est la durée d’un prêt immobilier pour investissement locatif ?

Contrairement à un prêt immobilier classique qui pourrait durer 20 à 30 ans, si vous comptez faire un investissement locatif, il serait intéressant que la durée ne dépasse pas les 10 ans. Même si cela incombe des mensualités plus conséquentes, si vous savez bien choisir votre type d’investissement locatif, vous pouvez financer l’intégralité de vos prêts avec les loyers.

https://www.youtube.com/watch?v=svFOutmD7RM

Comment financer son investissement dans l’immobilier locatif ?

Il existe plusieurs manières de financer son investissement locatif. La première est de le faire avec ses propres économies, c’est-à-dire en mettant de l’argent de côté. La seconde est de demander un prêt immobilier à une banque. La troisième est de faire appel à des investisseurs privés. Enfin, il est aussi possible de développer son projet avec des fonds d’investissement.

Où faire un investissement immobilier ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question. Tout dépend de vos objectifs et de votre situation personnelle. Si vous souhaitez obtenir un rendement élevé, il vous faudra investir dans des zones où la demande est forte et où les loyers sont élevés. Si vous souhaitez minimiser les risques, il vous faudra investir dans des zones où la demande est moins forte, mais où les prix sont moins élevés. Des villes comme Lyon, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Nantes, Rennes ou encore Strasbourg sont des villes où il est intéressant d’investir dans l’immobilier locatif.

Quel investissement immobilier locatif choisir ?

Il existe plusieurs types d’investissements locatifs. Vous pouvez par exemple investir dans l’achat d’un logement neuf ou ancien, dans l’achat d’un appartement, d’une maison, d’un immeuble de rapport ou encore dans un parking ou des bureaux. Tout dépend de vos objectifs et de votre situation personnelle.