Plantes Dépolluantes : Comment assainir l’intérieur de votre logement ?

Table des matières
Quelle plante Depolluante dans une chambre

Notre habitation est un environnement que nous avons tendance à systématiquement tenir pour sûr. Il n’en est pourtant rien dans la mesure où celle-ci contient quantité de substances toxiques. La plupart sont des composés organiques volatils qui sont émis par les peintures et revêtements de sol ou muraux, par la cigarette ou certains types de chauffage, voire par certains produits d’entretien et par des vêtements tout juste rapportés du pressing. Ils sont donc partout : dans les pièces de vie, mais aussi dans les chambres, y compris celles des enfants.

Pour endiguer leur présence, il existe une solution aussi saine que décorative : les plantes dépolluantes. Celles-ci présentent en effet un métabolisme spécifique qui leur permet d’absorber certaines de ces substances et ainsi de rendre plus pur l’air que nous respirons au quotidien. Voici une sélection de ces plantes et des propriétés spécifiques qui sont les leurs en fonction de leur variété.

Le spathiphyllum, plante antipollution pour votre logement

Si votre choix se porte sur un sphatiphylum, sachez que celui-ci est considéré comme étant la plante dépolluante par excellence. Non seulement elle absorbe de nombreux solvants mais elle le fait en grande quantité. Elle est aussi capable de décomposer rapidement de multiples toxiques et se montre particulièrement efficace pour ce qui est d’absorber l’humidité.

Facile d’entretien, cette plante trouvera aisément sa place dans toutes les pièces de la maison dans lesquelles il convient d’assainir l’air. Il suffit juste de lui offrir un cadre de vie lumineux, sans pour autant qu’elle ne soit exposée à la lumière directe. Elle réclame un arrosage régulier, mais pas excessif.

Le chlorophytum, une belle plante araignée

Chlorophytum une belle plante araignée

Aussi appelée plante araignée, le chlorophytum est d’une culture aisée. Il n’est pas du tout exigeant en termes d’exposition et s’accommode de nombreuses conditions de températures.

L’intégralité de la plante est dépolluante, des feuilles aux racines, en passant par les tubercules. Son impact est particulièrement impressionnant sur le monoxyde de carbone puisqu’elle parvient à en éliminer plus de 95% en seulement 24 heures. Toluène, benzène et xylène font aussi partie des substances qu’elle absorbe. De plus, elle saura transformer votre balcon comme un réel petit jardin dans votre appartement.

La fougère de Boston : Comment s’en occuper

Originaire des régions tropicales d’Amérique, d’Afrique et d’Asie, la fougère de Boston est, elle aussi, particulièrement performante. Elle absorbe formaldéhyde et xylène en quantité dans la mesure où elle présente un feuillage vraiment abondant qui présente par conséquent une importante surface de contact avec l’air.

Elle aussi se satisfait de peu en matière d’entretien. Il suffit de l’arroser assez fréquemment afin que la terre de son pot ne se dessèche jamais. Elle apprécie aussi que l’on vaporise ses feuilles régulièrement.

La monstera deliciosa : nos conseils pour prendre soin de votre plante

Plante décorative par excellence, cette variété de monstera absorbe l’ammoniac et le formaldéhyde, particulièrement si elle présente des feuilles de belle taille. Une action modeste mais qui s’avère être régulière tout au long de l’année.

Elle s’accommodera d’un entretien minimal, se contentant d’un environnement bien ensoleillé ainsi que d’un arrosage réalisé en vaporisant ses larges feuilles découpées.

Il existe évidemment bien d’autres plantes qui pourront contribuer à assainir l’air que vous respirez. À vous de les choisir à la fois pour leurs propriétés spécifiques et en fonction de la pièce où vous souhaitez les installer.