Aide rénovation énergétique 2022 : toutes les choses à savoir

Table des matières
aide rénovation énegertique

Dans le cadre de la politique gouvernementale sur la transition énergétique, l’Etat propose aujourd’hui différentes aides pour tout-ménage qui entreprend des travaux de rénovation énergétique. Toutefois, pour être éligible à l’une de ces aides, il faut préalablement remplir certaines conditions.

Quels sont les travaux éligibles pour une aide à la rénovation énergétique ?

Ce ne sont pas tous les travaux de rénovation qui sont éligibles à une aide auprès de l’Etat. Effectivement, à l’achèvement de ces derniers, il faut qu’ils contribuent à une diminution significative des gaspillages énergétiques et des déperditions de chaleur.

Travaux d’isolation thermique

Les travaux d’isolation thermique peuvent conduire systématiquement à une économie d’énergie dans un logement. Et parmi ceux qui sont éligibles à une aide ou prime énergie, il y a l’isolation des combles, des murs, des planchers ainsi que des portes et fenêtres.

Changement de chauffage

En changeant votre chauffage, vous permet de diminuer les couts et vous pouvez obtenir un crédit d’impôt ou un prêt à taux zéro. Par contre, les aides ne concernent que l’achat et l’installation de poêle à bois, pompe à chaleur (réversible, air-eau, air-air), chaudière à granulés, chauffage solaire et chauffe eau thermodynamique.

Système de ventilation et robinetterie

Outre le chauffage et l’isolation, l’installation de certains équipements pourrait également conduire à une aide en rénovation énergétique. Parmi eux, on peut citer les mitigeurs, les robinets thermostatiques ainsi que différents appareils électroménagers équipés de thermostats modulables.

Quels sont les différents types d’aide pour la rénovation énergétique ?

Quand vous entreprenez des travaux de rénovation pour améliorer la performance thermique de votre logement, vous pouvez prétendre à de nombreuses aides.

MaPrimeRénov

L’aide MaprimeRénov est a accessible à tout type de logement (maison individuelle ou appartement). Et pour les copropriétés en particulier, cette aide pourrait aussi s’adresser aux parties communes du bâtiment. Concernant le montant de la prime, il dépend principalement des apports égologiques apportés par les travaux.

 Aide « Habiter mieux sérénité »

Comptant parmi les dispositifs d’Anah ou Agence nationale de l’habitat, elle s’adresse principalement aux ménages qui ont un faible revenu. Contrairement à MaprimeRénov, le montant de l’aide ne tient pas compte des performances énergétiques apportées, mais du coût total des travaux. Néanmoins, il faut obligatoirement qu’il soit en dessous des 18 000 euros.

Éco-prêt à taux zéro

Ne nécessitant aucun apport, Éco-PTZ permet d’obtenir un crédit à taux zéro pour financer ses travaux de rénovation. En fonction de l’envergure des travaux, et le taux d’endettement du demandeur, il pourrait s’élever entre 7 000 à 50 000 euros.

Tva à taux réduit

En bénéficiant d’une TVA à taux réduit, vous avez la possibilité de réduire de manière significative le coût de vos travaux de rénovation. Outre les frais de l’artisan ou de l’installateur, il pourrait aussi s’appliquer à l’achat des équipements pour sanitaire et dispositifs de chauffage.

Prime Coup de pouce économie d’énergie

Complémentaire à l’Aide « Habiter mieux sérénité », ce dispositif est réservé pour les ménages qui ont peu de moyen pour réaliser des travaux de rénovation. Toutefois, il est important de noter que cette aide ne concerne que les travaux d’isolation.

En dehors de ces aides, en fonction de votre profil, vous pouvez aussi prétendre à un crédit d’impôt, un chèqueéco- énergie, une réduction d’impôt Denormandie et une exonération des taxes foncières. À part les aides directes de l’Etat, on peut aussi s’aspirer à d’autres types de financements et soutiens comme les Aides des entreprises de fourniture d’énergie.